Un Wi-Fi qui fonctionne ? Cinq conseils à suivre

Un Wi-Fi qui fonctionne? Pas si simple! Nous y avons tous été confrontés: le Wi-Fi qui passe mal, voire pas du tout. À la maison, au bureau… ou dans la rue. Voici les cinq conseils à suivre pour un Wi-Fi qui fonctionne, dans cinq situations – trop – souvent rencontrées.

1. J’ai ajouté des bornes Wi-Fi dans mon entreprise, ça va mieux fonctionner

Faux ! Ce n’est pas le nombre de bornes, même d’excellente facture, mais leur positionnement dans le bâtiment qui fait la qualité du Wi-Fi. Un réseau Wi-Fi doit être conçu, réfléchi et pas seulement installé en amateur. Aujourd’hui, le Wi-Fi est devenu un enjeu trop important pour éviter une approche hasardeuse. Votre réseau doit être stable, fiable et, au-delà de sa fonction de transmettre des data, il doit répondre aux exigences d’applications modernes comme la voix sur IP, pour l’utilisation de Skype notamment ou le streaming vidéo pour You Tube, etc.  Sans passer par une étape de conception sérieuse, il est probable que certaines zones se retrouvent avec trop peu de signal. Inversement, déployer trop de points d’accès peut provoquer des interférences liées à un chevauchement de canaux radio, ce qui a un impact négatif sur la capacité du réseau et sur ses performances.  Donc des bornes Wi-Fi oui, mais pas n’importe où !

2. J’ai juste besoin d’un bon Wi-Fi

Pas d’amateurisme ! Si vous ne réunissez pas toutes les exigences de base au début du projet, le réseau ne va jamais couvrir tous vos besoins spécifiques et nécessitera au minimum un dépannage (analyse spectrométrique), sans parler d’une refonte rapide du projet global qui impliquera des retombées désagréables, coûteuses et chronophages car il faudra, dans le meilleur des cas, déplacer les points d’accès et adapter le câblage associé.

Avec un outil de conception de réseau Wi-Fi bon marché ou gratuit, vous pourrez développer une prédiction approximative, mais sans prendre en compte tous les paramètres nécessaires à un bon fonctionnement.

Faites donc confiance à un professionnel dès le début de votre projet!

3. Du Wi-Fi partout et super rapide

Oui, mais cela s’anticipe ! Si en cas de besoin nouveau, une entreprise équipe ses salles de réunion de matériel pour des conférences à distance comme Skype, Zoom ou WebEX Meeting et que son réseau n’a été initialement prévu que pour un transfert de DATA, les connexions par la voix et la vidéo risquent d’être « saccadées » et considérablement lentes.

Il est capital de décider, à l’avance, ce que, précisément, le réseau va réaliser.  Anticiper et avoir une vision à long terme est essentiel pour penser l’architecture et les capacités du réseau.

Votre réseau est-il prêt pour les 5 ans à venir ? Pensez à anticiper et prévoyez surtout les futures applications.

4. Anticipons et laissons l’architecte aligner les bornes Wi-Fi

Surtout pas ! Votre architecte bâtiment ne veut pas voir des bornes Wi-Fi n’importe où, mais trois bornes bien alignées dans le couloir ou, encore mieux, cachées dans le faux plafond. Ne l’écoutez pas !  Compter exclusivement sur une conception « virtuelle », cela paraît intéressant en termes d’esthétique, d’économies de bornes, de câbles, etc.  mais ce n’est qu’un leurre ! Attention aux mauvaises surprises.

Il faut pouvoir prévoir l’atténuation du signal pour chaque « cloison » tant les matériaux sont nombreux et les épaisseurs variées. Il faut absolument travailler avec les vraies sources de plans du bâtiment, et, quand bien même des plans existent, ceux-ci comportent aussi des erreurs, des adaptations non réalisées, voire peu d’informations précises ou des informations qui ne sont pas à jour !

Il est impossible de concevoir un réseau basé uniquement sur des suppositions, des hypothèses. Il est indispensable de travailler en fonction des éléments concrets et les besoins des utilisateurs. Le réseau Wi-Fi peut tout simplement échouer car il était conçu pour le bâtiment sur plan et non pour le bâtiment dans son état réel !

Un professionnel bien outillé réalisera un survey prédictif et un survey de validation dans le bâtiment réel.

5. Voilà tout est bien installé, c’est bon

Et bien non ! Vous avez réalisé une étude prédictive et, malgré cette bonne idée, vous n’avez pas encore de bons résultats… Si vous ne faites pas valider la conception de votre réseau par un professionnel, vous ne pourrez jamais savoir par avance si votre Wi-Fi est bon ou médiocre : ce sont vos utilisateurs qui vous l’apprendront. Et ce sera trop tard ! L’intégrateur IT ne pourra pas non plus prouver à son client que le réseau était en bonne santé lorsque qu’il a été déployé.

Rien ne vaut une vraie étude de site (Post Survey) pour valider le fait que le réseau réponde à vos exigences ! Cette étude consiste à se rendre sur place une fois le réseau déployé et à prendre les mesures réelles afin de créer un rapport précis tel un plan « As Built ». Le professionnel méticuleux vous fera un survey post installation.

Francis Gillard, CEO de Low Energy Consulting